Patrimoine militaire

Le Camp des Fourches

Le site du Camp des Fourches est un casernement avancé sur un positionnement stratégique : son altitude, 2260 m, son exposition, plein sud avec vue sur le vallon du Salso Moreno et le col de Pouriac, passage aisé vers le territoire italien et au sud vue imprenable depuis le Mont des Fourches vers la vallée de la Tinée.

Bâti après les événements de la Grande Guerre de 14/18, habité été comme hiver dans les années 30, il abritait plusieurs centaines de soldats dont des dizaines sous des toiles de tentes en été. Une vie en autarcie avec pour seule ouverture les hameaux voisins de Bousieyas et du Pra. Un téléphérique transitant par le Mont des Fourches permettait d’acheminer réserves diverses et matériel militaire.

Les trentaines de constructions bâties “au cordeau” et en pierres de taille abritaient hommes et animaux.

Une maison de gradés, les cuisines avec chambre froide et bacs pour la vaisselle, four à pain, sanitaires, écuries pour les mulets, gare du téléphérique, dortoirs, cour : une véritable organisation adaptée à l’attitude et ses rigueurs. Le temps semblait long pour les militaires skieurs, en témoignage les restes de fresques peintes sur les ruines d’aujourd’hui.

IMG_1817 Peinture

Rénovation du Camp des Fourches

Après un diagnostic précis, le début des restaurations a commencé en 2016 en suivant 3 aces de travaux :
Un axe restauration avec reconstruction du clos et du couvert, un axe de sauvegarde avec préservation des éléments structurels et un axe évocation du bâte, avec empreinte au sol du bâti ayant existé.
C'est le début d'une autre histoire pour un lien historique et patrimonial du haut bassin de la Tinée

Fortifications de Restefond

Ces fortifications faisaient un rempart entre la France et l’Italie.
Elles ont été édifiées à une époque charnière où les unes sont de construction ancienne avec des matériaux pris sur place, et, à proximité immédiate, des constructions édifiées pour la dernière guerre, façon « Maginot » donc en béton armé fortement ferraillé.

La plupart des blockhaus sont équipées de tourelles de défense en fonte massif.

Le fort de Restefond était équipé d’un mini hôpital de campagne, dont l’électricité avait été acheminée depuis la vallée de l’Ubaye.

Le gros de la troupe résidé dans les baraquements de la caserne de Restefont en contrebas du col de Restefond.

Caserne de Restefond

la Caserne

Géoglyphes
(dessins de pierre installés par les militaires en garnison)

BLOCKHAUS DE RESTEFOND

Le bloc 6 est classé patrimoine XXe.

Autre particularité, cette construction appartient toujours à l’armée car elle est située sur le territoire des communes de Saint Dalmas Le Selvage et de Jausiers.

La commune de Jausiers fait partie du Pays d’Art et d’Histoire du pays Serre-ponçon Ubaye Durance

Les Blockhaus

BLOCKHAUS DU PRA

BLOCKHAUS DU CAMP DES FOURCHES

BLOCKHAUS DE RIMPLAS

BLOCKHAUS DE FRESSINEA

Langue »